Les actualitĂ©s de l’assurance CourtiGo

CourtiGo actualités
CourtiGo actualités

 

CourtiNews 📬

La couverture de la pratique sportive dans l’assurance emprunteur

La signature d’une assurance est obligatoire en complĂ©ment d’un prĂȘt immobilier afin de se prĂ©munir contre tout Ă©vĂ©nement imprĂ©vu, tel qu’un dĂ©cĂšs, une invaliditĂ© ou des arrĂȘts de travail. Cependant, dans certains cas, ces situations ne sont pas prises en charge. La pratique d’un sport, en particulier, peut entraĂźner une exclusion de garantie ou une augmentation de la prime. Tout dĂ©pend du type de sport pratiquĂ© et de sa frĂ©quence.

Exclusion de garantie ou supplément pour certaines activités sportives

Lorsqu’une demande d’assurance emprunteur est effectuĂ©e, la pratique sportive est abordĂ©e dans le questionnaire, dont les rĂ©ponses permettent de dĂ©terminer le contenu du contrat et la prime correspondante. En effet, en fonction des termes convenus, le dĂ©cĂšs ou l’accident survenu pendant la pratique d’un sport peut ĂȘtre couvert ou non. Dans le cas contraire, l’assurĂ© et/ou ses bĂ©nĂ©ficiaires ne bĂ©nĂ©ficieront pas de la prise en charge des mensualitĂ©s par l’assureur.

Selon un courtier en assurance, la plupart des contrats excluent l’alpinisme et le parachutisme. Pour d’autres sports tels que le ski hors-piste, la plongĂ©e en apnĂ©e, l’escalade, les sports mĂ©caniques, etc., des informations prĂ©cises sont demandĂ©es, telles que la frĂ©quence de pratique et la prĂ©sence ou non d’un moniteur.

Il est important de noter qu’en fonction du risque estimĂ© sur la base des rĂ©ponses fournies, la compagnie d’assurance peut dĂ©cider d’exclure partiellement ou totalement la pratique d’un sport, ou d’appliquer une majoration de prime.

Cependant, pour une pratique trĂšs occasionnelle, mĂȘme en prĂ©sence d’un risque, aucune exclusion n’est prĂ©vue. Cela s’applique aux activitĂ©s encadrĂ©es telles que les baptĂȘmes de l’air ou de plongĂ©e, les initiations au parachute ou au saut Ă  l’Ă©lastique, etc.

Des conditions complexes…

Il est possible de nĂ©gocier la levĂ©e de l’exclusion en payant un supplĂ©ment de prime, ce qui permet de bĂ©nĂ©ficier d’une couverture pendant la pratique du sport dĂ©signĂ© et dans le respect de conditions spĂ©cifiques.

Les experts recommandent de fournir des rĂ©ponses aussi prĂ©cises que possible afin d’obtenir une tarification personnalisĂ©e. Dans le cas oĂč l’emprunteur se lance dans une activitĂ© sportive « à risque » alors qu’il a un prĂȘt immobilier en cours, il est conseillĂ© de contacter son assureur et, le cas Ă©chĂ©ant, de dĂ©clarer la pratique sportive.

En revanche, il est rare que les sports collectifs entraĂźnent une majoration de prime, mĂȘme en cas de pratique intensive ou de participation Ă  des compĂ©titions.

Pour conclure

En rĂ©sumĂ©, lors de la souscription d’une assurance emprunteur, les activitĂ©s sportives sont prises en compte dans le questionnaire afin de dĂ©terminer la couverture et la prime correspondante. Selon le sport pratiquĂ© et la frĂ©quence estimĂ©e du risque, l’assureur peut exclure partiellement ou totalement la pratique d’un sport ou appliquer une majoration de prime. Les compĂ©titions de haut niveau et certaines activitĂ©s sportives Ă  risque sont souvent soumises Ă  un supplĂ©ment de prime. Il est possible de nĂ©gocier l’inclusion de la pratique d’un sport moyennant le paiement d’un supplĂ©ment de prime.

 

Nos autres actualités :

https://courtigo.fr/blog/

Vous souhaitez des renseignements sur notre outil ?

https://courtigo.fr/

 

Les actualitĂ©s de l’assurance CourtiGo

 

Donnez nous votre avis : post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rappelez moi
+
Rappelez moi!